L’église catholique « Assomption » de Pîncota

L’Église catholique de Pâncota est la plus ancienne église de la ville, mais elle est aussi l’une des églises les plus bien entretenues dans le Banat.

L’église catholique a été construite entre 1806 et 1807. Les documents du protocole de Mgr Joseph Leonovich mentionnent un orgue avec cinq registres. L’orgue d’aujourd’hui a probablement été construite peu avant la Seconde Guerre Mondiale par la société Wegenstein ou par Franz Kecskés de Timișoara. Elle dispose de 2 manuels, une pédale et des voies pneumatiques.

L’église a été rénovée en travail d’équipe et amenée dans un état presque parfait.

L’Église catholique

En 1787 la réforme catholique locale est née. Entre 1806 et 1807, le grand chambellan a soulevé l’église. Depuis 1807, il y a eu une paroisse indépendante en Pâncota. En 1807, elle a été consacrée en l’honneur de la Dormition. L’église catholique est la plus ancienne église de Pâncota. La construction de l’église a commencé en 1806 avec la Camera Regia et a été achevée en 1907. La consécration de l’église a été commise par l’évêque Ianos Suttle, le 29 Octobre, 1907. Il est un bâtiment de style roman. L’église a une longueur de 31 m, une largeur de 11 m et une hauteur de 10 m. La tour de l’église a une hauteur de 31 m. L’Historia Domus raconte que la tour de l’église a été détruite par un incendie en 1822 et a été reconstruite comme à l’origine en 1906. Les peintures sur les murs ont été effectuées en 1930 par l’artiste Istvan Soos. Une remise en état des murs extérieurs de l’église a été faite en 1996 avec le soutien du HOG Pâncota. La réhabilitation de l’intérieur de l’église était possible en 1999 avec le soutien de Renovabis et de la communauté catholique de Pâncota. Dans les deux dernières années, l’église a été équipée d’un chauffage central et d’un nouveau toit. La rénovation des fresques serait nécessaire, cependant, l’église est considérée comme l’une des mieux entretenues églises catholiques d’Arad, mais aussi du Banat.

 L’école

En 1782, une école catholique triviale est mentionnée.

Dans la ville d’aujourd’hui se sont trouvé des traces d’un règlement Dacian du IIe-IIIe siècle. « Villa Pankot » nom a été mentionné pour la première fois en 1202/1203, mais la connexion avec la ville d’aujourd’hui est cependant incertaine. Selon Sandor Marki, en 1216 il y avait unr abbaye bénédictine sur le territoire de Pâncota, l’établissement probablement formé autour de l’abbaye. Pâncota appartenait à l’époque au Royaume de Hongrie.

Lieu: 72, rue Tudor Vladimirescu, Pâncota, Arad.

Foto galerieVisite virtuelle